Prévenir et guérir les maladies chroniques avec la méthode Seignalet

La méthode Seignalet : Prévenir et soulager les maladies chroniques.

 

D’après l’OMS, les maladies chroniques représentent la première cause de mortalité dans le monde. Face à ce phénomène, Le docteur Jean Seignalet (1936-2003) préconise un retour à une alimentation ancestrale. Diplômé en rhumatologie, gastro-entérologie et en immunologie, il a développé la méthode Seignalet à partir d’observations cliniques et d’essais thérapeutiques sur des milliers de patients. Ce régime santé s’est montré extrêmement efficace sur 91 maladies dites de « civilisation ». Il s’agit de la plupart des maladies auto-immunes (sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, les rhumatismes etc.). Mais aussi des maladies d’élimination comme l’acné, l’eczéma, l’asthme, les rhinites chroniques, les infections ORL. Enfin, le régime Seignalet a eu des effets spectaculaires sur les patients atteints de maladies « d’encrassage » comme les migraines, le diabète etc. Même si ce régime fut le sujet de nombreuses controverses, de plus en plus de personnes soucieuses de leur santé décident d’en suivre les grands principes. C’est une manière de s’alimenter à vie pour prévenir, soulager voir guérir différentes pathologies.

Attention : ce régime ne doit en aucun cas se substituer à un traitement médical. Mieux vaut toujours demander l’avis de son médecin avant de se lancer dans cette méthode.
Quels sont les grands principes du régime Seignalet ? En quoi consiste-il ? Explications.

Revenir à une alimentation ancestrale

Le Dr Seignalet explique dans son ouvrage L’alimentation ou la troisième médecine, que notre alimentation moderne a évolué tellement rapidement au regard de l’âge de l’humanité qu’elle ne serait plus adaptée à notre organisme. L’apparition de nouvelles céréales transformées, la consommation excessive de produits laitiers, de sucre et de viande dégradent petit à petit les parois de l’intestin. Si celui-ci est malmené, il ne peut plus jouer son rôle de protection. Lorsque le corps est en contact avec des molécules non reconnues, comme un allergène, un virus ou un élément chimique de synthèse, le système immunitaire se met en route et réagit : c’est l’inflammation. C’est ainsi qu’apparaissent de nombreuses « nouvelles » maladies dégénératives.

Le régime Seignalet : pour qui ?

Cette façon de s’alimenter convient aux personnes souhaitant soulager les symptômes de maladies auto-immunes, d’élimination et d’encrassage. Il est également intéressant pour les sportifs qui souhaitent améliorer leurs performances, et les intolérants au gluten. De manière générale, il permet à tous de retrouver de l’énergie, une meilleure qualité de sommeil et un regain de libido. Ces nouvelles habitudes alimentaires permettent aux personnes en surpoids de maigrir, mais ce n’est pas le premier objectif de ce régime santé.

Attention à la cuisson

Le Dr Seignalet met en garde contre les modes de cuisson modernes : le micro-onde et les cuissons fortes (au-delà de 110°C) dégradent fortement les nutriments et les vitamines essentiels à une bonne santé. De plus, la haute température engendre la formation de molécules toxiques. Mieux vaut alors privilégier les aliments crus, et la cuisson à la vapeur douce, en dessous de 100°C.

La chasse aux aliments pro-inflammatoires

Des habitudes alimentaires éloignées de celles de nos ancêtres peuvent être à l’origine d’une inflammation. Le régime Seignalet est hypotoxique : il prône une alimentation anti-inflammatoire. Pour cela, il est nécessaire de supprimer toutes les céréales (sauf le sarrasin et le riz), les produits laitiers et les huiles cuites ou extraites à chaud. Le sucre est à éviter, ainsi que tous les produits hautement transformés. Il faut également réduire la consommation de viande, et privilégier la qualité de la nourriture. Ce médecin préconise de choisir des aliments certifiés biologiques et bruts.

Les aliments à privilégier

Bien que ce régime puisse paraitre restrictif, il permet tout de même d’avoir une alimentation variée. Ainsi, tous les légumes verts, légumineuses, fruits frais et secs sont autorisés. On peut se régaler de différents oléagineux, et profiter des bienfaits des graines germées. Des huiles bio extraites à froid accompagneront à merveille les crudités. Les œufs, le poisson et la viande de qualité peuvent être consommés en petite quantité, crus ou en cuisson douce. Le miel ou le sucre complet remplaceront le sucre blanc raffiné.

Pour conclure

Le régime hypotoxique Seignalet est relativement facile à mettre en application même lorsqu’on a une vie sociale riche, il fait preuve de bon sens et présente de nombreux avantages. Il permet de renouer avec les bases de nos besoins quotidiens et renforce le système immunitaire. Il soulage de nombreux maux, et prévient l’apparition de certaines maladies. La digestion est facilitée, augmentant ainsi le confort de vie. Cette méthode est une réponse intéressante et naturelle face aux dérives alimentaires d’aujourd’hui responsables de maladies graves.

 

Pourquoi mettre plus de cru dans son assiette rejoint-il les idées du Dr Seignalet en cliquant ici

Le professeur Joyeux préconise la méthode Seignalet voir l’article en cliquant ici

Le site officiel du Dr Seignalet en cliquant ici

Même si je propose de nombreuses recettes crues, je suis en accord avec le régime du DR Seignalet. Lorsque je mange cuit, cela correspond aux conseils de cuissons douces préconisés dans cette méthode. Pour apprendre à mettre plus de cru dans votre assiette, vous pouvez me rejoindre sur un stage pratique ou découvrir mes cours en ligne disponibles 24h/24h.

Cliquez ci-dessous et retrouvez-moi pour une initiation à la cuisine crue.

Aucun commentaire

Merci de laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

efficitur. consectetur neque. Lorem in vel, felis massa sem, Praesent libero.