Bananes Fressinettes déshydratées

Pour faire des bananes déshydratées, c’est tout simple. Un régime de bananes Fressinettes bien mûr, quelques minutes pour les ouvrir et les séparer en trois parties égales. Vous glissez cela 1H à 60° puis 10 à 12H à 45° et c’est prêt. Lorsque vous aurez gouté aux bananes séchées maison encore tièdes… Vous pouvez les rouler dans des feuilles d’épinard avec un petit peu de moutarde, oui cela vous semble bizarre mais c’est super bon!

Pourquoi déshydrater la première à 60°

Comme beaucoup d’entre vous le savent, je suis une inconditionnelle du Sedona Combo. Je ne suis pas commissionnée par eux, mais j’aime travailler avec de bons outils. Sa fonction de double programmation est pour moi un atout indispensable.

Vous remarquerez souvent que dans mes recettes de déshydratation je vous recommande de régler votre déshydrateur à 60° pendant la première heure. Je sais qu’il est important pour bon nombre d’entre vous d’avoir une explication précise sur cette méthode, car vous pensez détruire  les enzymes au delà de 45°.

Suite aux différentes recherches effectuées sur le web je vais vous donner les explications pratiques que j’ai pu trouver.  Les deux raisons principales de cette technique sont de diminuer le temps de séchage et de permettre une meilleur conservation. Cela permet aussi d’économiser de l’énergie et de limiter le risque de fermentation de  certaines recettes. Cette méthode s’applique généralement à toutes les préparations plutôt épaisses ou trés aqueuses comme les tomates à sécher par exemple.

Température des ingrédients par rapport à la température de l’air

Les températures indiquées sur votre tableau de bord se réfèrent à celles de l’aliment à déshydrater. Lorsque vous introduisez un aliment gorgé d’humidité, l’évaporation due au mode de déshydratation va faire baisser automatiquement la température ambiante. Suite à des tests en laboratoire, il est ressorti qu’il y a une différence de 20° entre l’intérieur de l’aliment et la température ambiante du déshydrateur.

La raison pour laquelle la température de l’aliment est plus basse est due à l’évaporation. Au fur et à mesure que l’humidité de la surface des aliments s’évapore, elle refroidit l’aliments à déshydrater. Il a été constaté que, pour préserver les enzymes et réduire le risque de moisissures et de bactéries, il faut avoir une fluctuation importante de température. Étant donné que les enzymes et les microorganismes prospèrent à la même température, nous devons être en mesure d’accomplir deux choses à la fois, maintenir la température de l’aliment assez basse pour ne pas nuire aux enzymes et élever la température assez  haute pour éliminer l’humidité rapidement afin d’empêcher la prolifération de moisissures ou de bactéries.

Débuter votre déshydratation à 60°, permet à l’humidité de s’évapore rapidement de la surface de la nourriture. A mesure que la température descend lorsque vous passez à 45°, la déshydratation se poursuit à l’intérieur de l’aliment.

La questions des enzymes

Viktoras Kulvinskas ( cofondateur de l’Institut Hippocrate ), il a mis en évidence lors d’expériences, qu’en trempant diverses graines, en les déshydratant à différentes températures, puis en les trempant à nouveau pour voir si elles germent, et bien elles l’ont fait. Cela prouve que les enzymes sont bien toujours vivantes.

Températures de destruction des enzymes

Nous avons tellement entendu ou lu que les enzymes étaient détruites au delà de 45° qu’à chaque fois que je dis de faire la ou les premières heures à 60° vous êtes nombreux à me poser des questions. Ann Wigmore a trouvée elle même la meilleure technique pour préserver les enzymes. C’est de régler une température plus élevée en début de déshydratation, puis de la faire retomber après quelques heures. Cependant, la plupart des gens ne sachant pas quand la faire retomber, Ann Wigmore avait préconisée  à l’époque de configurer son déshydrateur sur un réglage de 45 ° tout au long du cycle. De cette façon, la température de la nourriture ne dépasserait jamais 45° même après l’évaporation de l’eau. Et de fil en aiguille tout le monde croit aujourd’hui qu’il ne faut pas dépasser 45°.

Je souhaite réellement que cet article clarifie la question de température de déshydratation. Vous pouvez retrouver mon pack désydratation pour un éventail de recettes délicieuses et pratiques.

Merci de diffuser cette information qui rassurera beaucoup de monde dans la communauté crue et qui vous permettra en toute sécurité  de réaliser des déshydratations croustillantes qui se conserveront des mois sans souci.

Les avantages du déshydrateur Sedona Combo

Lorsque l’on aborde l’alimentation vivante on s’intéresse forcément à un moment donné à la déshydratation. Investir dans un déshydrateur ne se fait pas sans y avoir murement réfléchi. Alors pour vous y aider, voici quelques renseignements bien pratiques.

La déshydratation est un moyen de conservation qui permet de préserver la quasi totalité  nutri-enzymatique ( je viens de l’inventer!) des végétaux et qui apporte des textures intéressante et variées au mode alimentaire crudivore.

Ainsi vous pourrez créer des crackers, des chips de  légumes, des gâteaux, des tomates séchées, des cuirs de fruits ou des crêpes mais aussi réchauffer ou mariner des légumes ou des fruits. La déshydratation concentre les saveurs et donnera un aspect cuit à certaines de vos préparations. Je vous conseille de commander en même temps des feuilles silicones indispensables pour les préparations liquides ou , par exemple pour faire sécher des graines ( ne pas acheter les feuilles rigides proposées pour le Sedona) .

J’ai choisi le Sedona Combo pour plusieurs raisons :

  1. Programmation sur deux températures différentes et des temps différents
  2. Possibilité de l’encaster car son tableau de commande est en façade
  3. Il possède une porte vitrée permettant de voir l’intérieur
  4. Eclairage à l’ouverture de la porte
  5. Il peut travailler en demi-charge ( équipé de deux moteurs )
  6. Moins bruyant que l’Excalibur

 

C’est pour tous ces points que je le classe n°1 des déshydrateurs .

4 Commentaires
  • Axelle Clostermann
    Articles publiés à 12:53h, 17 mars Répondre

    Bonjour Cilou,

    J’ai fait des chips de pommes 47degres pendant 11h. Très bon mais pas croustillant du tout. Pensez-vous qu’en utilisant cette méthode de démarrer à 60degres pendant une heure les rendra croustillantes?

    Merci d’avance

    Axelle

    • Cilou
      Articles publiés à 13:40h, 07 avril Répondre

      Très certainement. Mais les pommes ont tendance à ne pas croustiller.

  • Manon Gagné
    Articles publiés à 20:47h, 23 juillet Répondre

    Le site de Crusine Académie est un incontournable! Merci beaucoup pour toutes les informations et recettes. J’ai hâte de m’acheter un déshydrateur!

    • Cilou
      Articles publiés à 15:46h, 21 août Répondre

      Bonjour, pour votre déshydrateur n’hésitez pas à utiliser le code promo CILOU2017 pour avoir une remise de 5% sur le site Regenerescence.

Merci de laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled. Rejeter